Yaki lit Venus d’ailleurs

Paola-Pigani-Venus-dailleursFuyant la guerre dans leur pays, arrivés à Lyon au printemps 2001, Mirko et Simona, frère et soeur tentent de s’intégrer dans leur pays d’adoption. Autant Simona a vraiment envie de devenir française, autant Mirko a plus de mal, toujours nostalgique de son pays et du reste de sa famille restée au pays. Dans ce deuxième roman, Paola Pigani, décrit avec réalisme toutes les étapes administratives que doivent traverser Mirko et Simona, les demandes de papier, les heures passées à raconter leur calvaire au Kosovo, les cours de français, les petits boulots,… Pour échapper à tout ça, Mirko graffe sur les murs à la frontière de la ville. C’est comme ça qu’il va rencontrer Agathe et qu’une histoire d’amour va naître.

Comme dans son précédent roman, l’écriture de Paola Pigani est toute en délicatesse avec des personnages attachants. On s’imagine vraiment vivre ce que vivent Mirko et sa soeur et l’on perçoit tout à fait la difficulté à s’intégrer, à faire abstraction du passé, de son pays, de sa famille, de son histoire pour s’insérer dans une histoire qui n’est pas la sienne, dans un pays qui, de plus, n’a pas forcément envie d’accueillir des migrants…

Un récit vraiment d’actualité à découvrir.


Venus d’ailleurs / Paola Pigani, Ed. Liana Levi, 208 p.

 

One comment

Répondre à Mimi Annuler la réponse