Yaki lit American Dirt

American Dirt par CumminsLydia est une libraire sans histoire. Elle vit au Mexique, à Acapulco avec son mari, Sébastian et son fils Luca. Elle a aussi un très bon ami, peut-être même un peu plus qu’un ami, Javier, avec qui elle passe des heures à parler littérature. Une vie calme et tranquille, même si ces dernières années Acapulco s’est peu à peu transformée en ville dangereuse sous l’influence des cartels, et notamment des Jardineros. Le jour où Sébastian publie un article sur leur chef qui n’est autre que Javier, la vie de Lydia bascule. Elle doit fuir et pour tenter de passer inaperçue elle choisit de se joindre aux migrants qui, au péril de leur vie, tentent de passer la frontière pour rallier les Etats-Unis.

Gros coup de cœur pour ce roman qui aborde avec habileté des thèmes actuels au travers de la fiction. Lydia, ça pourrait être n’importe quelle femme, avec ses peurs, ses faiblesses, mais aussi ses forces, son amour indéfectible quoiqu’il arrive pour son fils. Son parcours est semé d’embûches mais elle ne lâche rien, elle résiste. C’est aussi un beau portrait des migrants qui sont forcés de tout quitter pour un avenir qu’ils espèrent meilleur. Mais que de difficultés sur la route, avant d’atteindre pour les plus chanceux le bout du chemin. Combien d’entre eux meurent avant d’arriver… et pourtant, il existe entre certains une certaine solidarité, un semblant d’entraide. Quant à la description des cartels, je crois qu’il est difficile de s’imaginer vivre ainsi constamment dans la crainte quotidienne.

Un livre important avec une écriture percutante qu’on ne lâche pas de la première à la dernière phrase.


American Dirt / Jeanine Cummins – Editions Philippe Rey – août 2020 – 542p

Traduction : Christine Auché et Françoise Adelstain

Lola lit Fantaisie Allemande ♥♥♥

Fantaisie allemande par ClaudelPhilippe Claudel encore une fois me transporte avec ce roman. Mais est-ce vraiment un roman ou un recueil de nouvelles ? Ces 5 textes se déroulent dans l’Allemagne de la Seconde Guerre, dans toute son horreur, son incompréhension, et les questions qu’elle soulève en chacun de nous. Le lien entre ces textes est un prénom : Viktor, sans que l’on sache si c’est la même personne.

Un roman lacunaire, entre chaque histoire, une pause, une ellipse. Ce qu’il nous faut reconstruire, ou pas. L’auteur fait de nous des acteurs, notre imagination est interpelée. Il nous invite à écrire notre propre histoire. On peut chercher à comprendre ou se laisser bercer par l’écriture magnifique de Philippe Claudel et la richesse de chacune de ses histoires. Une expérience de lecture fabuleuse !


Fantaisie allemande / Philippe Claudel – Editions Stock – septembre 2020 – 120p

J’adore vraiment Philippe Claudel, je ne connais pas vraiment le bonhomme mais j’aime ses romans. Il m’en reste quelques uns à lire que j’essaie de garder précieusement pour plus tard.

L’archipel du chien / Compromis / J’abandonne / La petite fille de Monsieur Linh / Le rapport de Brodeck / Les âmes grises / L’arbre du pays Toraja / Inhumaines / L’enquête …

Lola lit Histoire du fils ♥♥

Histoire du fils par LafonLe fils c’est André, le fils secret, le fils caché confié à tante Hélène, élevé, choyé, adoré par sa maman, son oncle Léon et ses trois cousines. Sa mère, Gabrielle, dite la parisienne, vient en visite tous les ans en août. Elle reste trois semaines puis quitte Figeac sans regret, sans chagrin pour rejoindre sa vie dans la capitale. Du père, on ne parlera qu’au repas de noce du fils et encore pas à lui mais à Juliette, son épouse adorée. Paul Lachalme qui partagea le lit de Gabrielle mais ne voulut jamais partagé sa vie, avocat parisien d’avant guerre réputé menant grand train, avant de faire de mauvais choix en 40 et de finir isolé dans sa propriété campagnarde.

Un livre magnifique de simplicité. Un livre de portraits tout en finesse, en délicatesse et en économie de mots. Un livre de liens, de famille, d’amour, de parenté. Des liens tissés, jamais brisés.

Un petit bijou Emoji


Histoire du fils / Marie-Hélène Lafon – Editions Buchet-Chastel – août 2020 – 176p

Prix Renaudot 2020

Lola lit Liv Maria ♥♥♥

Liv Maria par KerninonLiv Maria Christensen est née sur une île bretonne où elle grandit dans le bonheur et l’insouciance, bercée par les histoires racontées par son norvégien de père, et les sorties en mer pour pêcher avec ses oncles. Un jour, alors qu’elle a 17 ans, elle est victime d’une agression sexuelle, sa mère l’envoie à Berlin chez sa tante paternelle. Après le déchirement de quitter son île et l’incompréhension de cette mise à l’écart, Liv s’adapte à sa vie berlinoise et vit une relation estivale et néanmoins passionnée avec Fergus O’Shea, son prof d’allemand, un irlandais quarantenaire marié et père de famille qui lui promet de garder le contact mais qui, de retour dans son pays à la fin de l’été, ne répondra jamais à ses lettres. Ce même été, ses parents, qu’elle n’avait pas vus depuis un an, périssent dans un accident de voiture. Rentrée dévastée, Liv décide de reprendre le commerce familial avant de choisir finalement l’aventure en Amérique du sud où elle pose ses valises. Devenue trentenaire, elle y rencontre un touriste, l’épouse et le suit dans son pays, l’Irlande !

Julia Kerninon nous conduit, entre les années 70 et aujourd’hui, sur les traces de son incroyable héroïne, une femme loyale, sincère, indépendante, éprise de liberté, marquée toute sa vie par son premier amour trahi, qui finira par la rattraper par un odieux hasard.

J’ai adoré ce personnage lumineux Emoji  Un roman coup de cœur !


Liv Maria / Julia Kerninon – Éditions L’Iconoclaste – août 2020 – 272p

Lola lit Le cœur battant de nos mères ♥

Le coeur battant de nos mères par Bennett

A Oceanside, Californie, la Chapelle du Cénacle. Au sein de cette communauté afro-américaine conservatrice, tout se sait, se devine, se charge, se partage, se répand… Chacun doit rester sur ses gardes de peur d’être jugé et pas seulement par Dieu. Au cœur de cette histoire, trois jeunes âmes adolescentes, Aubrey Evans, Luke Sheppard et Nadia Turner, liés par l’amour et les secrets.

La mère de Nadia s’est tiré une balle dans la tête, celle de Aubrey a fait rentrer un monstre dans sa maison quant à celle de Luke, femme du pasteur, elle est très impliquée dans son rôle de gardienne de la morale chrétienne. Sur les bancs de l’église, les Mères, des femmes noires, âgées, retraitées, veuves, seules, paroissiennes fidèles qui sont toujours là, écoutent, voient et prient pour les uns et les autres.

Je ne raconterai pas ce qui lie Nadia, Luke et Aubrey, je ne dirai d’ailleurs rien de plus, excepté que j’ai beaucoup aimé. L’histoire est intéressante, l’écriture est belle, l’ensemble est parfaitement maîtrisé.
Un très grand plaisir de lecture  Emoji


Le cœur battant de nos mères / Brit Bennett – Editions Autrement – août 2017 – 352p

traduit de l’anglais (usa) par Jean Esch

Lola lit J’ai failli te manquer

J'ai failli te manquer par FouchetJ’ai enfin terminé ! Ce fut laborieux de lire ce roman mettant en scène Cerise et sa mère Lise qui lui aurait préféré un garçon et qui aurait souhaité la mort de sa fille à la place de son mari. Cette pauvre Cerise qui se débat dans cette relation difficile avec ce parangon d’égoïsme qu’est sa mère.
Une histoire triste et même pas belle.
J’ai été trompée par la douceur et la naïveté de la couverture qui m’a laissé penser qu’il s’agissait d’un roman qui fait du bien (ce dont j’avais sûrement envie à ce moment-là, en pleine crise sanitaire)
Pourtant je l’ai lu en entier, l’écriture et la sensibilité de l’auteure m’ont plu, il faudra que je lise ses autres romans.

 


J’ai failli te manquer / Lorraine Foucher – Editions Héloïse d’Ormesson – avril 2020 – 368p

lola se régale avec Le Végétal

Sublime ! La couverture est superbe, le vert profond se marie merveilleusement avec le marine du titre. La mise en page est sobre, harmonieuse, la typographie élégante. Les photos sont magnifiques, je me suis extasiée devant une cosse de petit pois délicatement entrouverte.

Où l’on apprend que William Ledeuil aime le rouge, qu’il adore les pois et qu’il n’aurait pas aimé être une racine et être privé du soleil.  Un portrait chinois pour commencer, des recettes pour terminer et entre les deux, le chef étoilé nous dévoile son amour pour le végétal, légumes, herbes et épices. Des légumes pour tous les goûts, de toutes formes, crus en beurre, cuits sublimés par toutes sortes de cuissons, arrosés de jus aux parfums asiatiques, de délicates aromatiques. Un bonheur pour les yeux et pour les papilles.

Bienvenue dans le monde végétal de William Ledeuil !


Le végétal / William Ledeuil – Editions de La Martinière – octobre 2020 – 304p

Photos : Louis Laurent Grandadam / Auteur : Vincent Chae Rin 

Lola lit Les bébés animaux grandeur nature

J’adore les grands grands albums ♥ J’ai donc été attirée par la belle taille de celui-ci (29X38). Et puis par la promesse du titre, voir des bébés grandeur nature, quel programme !

Malheureusement, je n’ai pas été emballée et cela dès les premières pages. Pour un livre qui s’adresse à la jeunesse, je n’ai pas été séduite par les illustrations, j’ai trouvé les couleurs ternes, le trait brouillon et les blocs de texte, bien qu’intéressants, trop nombreux et assez longs. Il y a beaucoup d’informations, l’ouvrage est assez instructif mais austère et j’ai eu du mal à reconnaître clairement la taille « grandeur nature » des bébés animaux présentés. C’est un album qui ne tient pas vraiment ses promesses, la couverture montre le dessin le plus lisible par des enfants.

Mais il s’agit d’un avis de grande personne ! Je vais donc le mettre à disposition de petits lecteurs à partir de 3 ans, âge conseillé par l’éditeur, et leur demander ce qu’ils en pensent. J’ajouterai ici leurs réflexions au fur et à mesure. Affaire à suivre donc…


Bébés animaux grandeur nature – Editions Rustica – octobre 2020 – 40p

Auteur :  Valter Fogato / Illustratrice : Isabella Grott

 

Lola lit Noyade

Joey 8 ans passe ses vacances d’été dans un centre de vacances comme la plupart de ses petits camardes américains. Joey est un petit garçon timide, réservé et qui, en plus, a peur de l’eau ! Mais pour Alex, le tout jeune maître nageur, c’est inimaginable qu’un des gamins quitte le camp sans savoir nager. Alors quelques jours avant le grand départ, Alex abandonne Joey sur un radeau au beau milieu du lac, il faudra bien que ce peureux revienne tout seul et alors, Alex aura réussi : comme chaque année, tous les enfants sauront nager ! Mais Alex oublie Joey qui disparait. Où est-il ? Il ne sera jamais retrouvé.

20 ans plus tard, Alex est devenu un marchand immobilier, dont les méthodes lui ont apporté succès, argent mais aussi un tas d’ennemis. Alors lorsqu’il retrouve sa piscine souillée d’une eau couleur sang, il ne peut imaginer que le passé, qu’il avait oublié, refait surface. Et pourtant, les indices s’accumulent, quelqu’un lui en veut suffisamment pour mettre la vie de sa famille en danger. Se peut-il que ce soit Joey qui revienne se venger ?

Tous les ingrédients du thriller réussi sont réunis ; du suspens, du rythme, une intrigue qui tient debout… Ce que j’ai trouvé intéressant c’est que, finalement, on tremble pour le « méchant », en effet j’ai parfois oublié qu’Alex avait quand même abandonné un gamin de 8 ans au milieu d’un lac. Je ne suis pas amatrice de ce genre littéraire mais j’ai trouvé celui-ci efficace même si la fin est un peu décevante.


Noyade / JP Smith – Editions Gallimard – Collection Série Noire – juin 2020 – 384p

traduit de l’anglais (américain) par Philippe Loubat-Delranc – titre original The Drowning

 

Lola lit Frangines

Elles sont 3 frangines ; Mathilde, Violette et Louise la petite dernière. Tous les ans elles rejoignent leur parent à la garrigue, la maison familiale du sud de la France.

La vie n’est pas toujours un long fleuve tranquille, mais elles se soutiennent, se chamaillent, se câlinent, se disputent, s’engueulent, se fâchent, et se réconcilient…

Elles ont des secrets aussi, entre sœurs, c’est bien normal et quand elles se les avouent elle sont partagées entre la colère de ne pas avoir su avant et le bonheur de pouvoir partager.

Ça crie, ça chante, ça rigole, ça critique, ça pleure… sous la chaleur du soleil du Sud et le chant des cigales.

Un chouette roman de frangines, de frangins aussi, chaque fratrie peut retrouver un peu de son histoire ♥


Frangines / Adèle Bréau – Editions JC Lattès – juin 2020 – 350p