Lola lit L’homme peuplé ♥

L'homme peuplé par BouysseHarry Perdrien a publié un premier roman, L’aube noire, salué par la critique, plébiscité par les lecteurs. Alors tout le monde attendait le deuxième, mais cinq ans après l’auteur, pris dans le tourbillon du succès, n’avait toujours pas réussi à trouver les bons mots pour écrire une nouvelle histoire. Il décide alors de quitter le monde et ses sollicitations, pour se réfugier dans cette vieille ferme perdue, achetée sur un coup de tête et sur photos, sise au lieu dit Le Bélier. Il voulait prendre de la distance, se retrouver, il voulait goûter la solitude et se confronter à la nature.

Caleb, le voisin de la ferme était un homme ombrageux, vivant terré, sans contact avec les autres. Il avait des dons transmis par feue sa mère : « enlever le feu, guérir les mammites, faire disparaitre les verrues, trouver de l’eau et un tas d’autres choses tout aussi utiles ». Caleb savait guérir mais il refusait d’aider les hommes car sa mère l’avait toujours mis en garde, le mal venait des autres, il fallait les fuir.

Dans une atmosphère tendue, oppressante et inquiétante, où la nature prend beaucoup de place, on attend, on craint tout en l’espérant la rencontre entre ces deux hommes, entre leurs deux mondes, celui des mots et celui du silence, de l’enfermement et de la tolérance, de l’ombre et de la lumière. Tout un programme que l’auteur orchestre d’une main de maître ! ♥♥♥


L’homme peuplé / Franck Bouysse – Editions Albin Michel – aout 2022 – 320p

Lola lit Taormine

Ah Taormine ! 1988 Jean-Marc Barr et Jean Reno s’affrontant dans les profondeurs abyssales pour un titre de meilleur apneiste sous le regard inquiet et follement amoureux de Rosanna Arquette. C’était mais tellement bien ! 💙💙💙

Taormine par RaveyLe Taormine du dernier roman d’Yves Ravey  réserve bien d’autres surprises, et toutes mauvaises. Le couple de Luisa et Melvil bat de l’aile ; elle est infidèle, et lui chômeur qui voudrait juste profiter de la richesse de beau-papa. Alors ces quelques jours en Sicile sont importants pour sceller leur réconciliation. Mais dès leur débarquement sur l’île tout va de travers ; de désaccord en haussements d’épaules, ils se retrouvent, au volant d’une voiture de location, sur un chemin qui les conduit tout droit vers les ennuis. Avant même d’avoir commencé, le séjour de rêve vire au cauchemar quand s’affiche à la une des journaux le corps sans vie d’un enfant percuté par un chauffard et retrouvé sur le bord de la route ; celle empruntée par Luisa et Melvil ? Pourquoi être sortie de l’autoroute lui reproche Luisa ! Parce que tu voulais voir la plage répond Melvil. Pourquoi ne pas s’être arrêté lorsque la voiture a percuté cette forme ? C’était juste un animal ou un bidon ! Pourquoi faire réparer l’aile droite de la voiture sans informer l’assurance ? Parce que nous n’avons pas payé l’assurance ! Que de questions que le lecteur se pose aussi devant l’infortune / l’égoïsme /la bêtise de ce couple qui ne fait que de mauvais choix et se fourre, tout seul avec un peu d’aide de garagiste mafieux, dans un sérieux guêpier.

Un moment de lecture juste agréable.


Taormine / Yves Ravey – Editions de Minuit – septembre 2022 – 144p

Lola lit Le lâche ♥

Jared est un jeune homme salement en colère ! Et pas seulement depuis qu’il est dans un fauteuil roulant paraplégique à la suite d’un violent accident de voiture qui a causé la mort de Melissa, son premier amour qu’il venait de retrouver. A sa sortie de l’hôpital, sans argent, sans travail, sans appartement, il a dû appeler son père Jack qu’il n’avait pas vu depuis 10 ans. Depuis que leur femme et mère est décédée et que son père n’a pas réussi à surmonter sa douleur et qu’il a bu, tout le temps, trop, il a baissé les bras, abandonnant son fils à son adolescence. Alors Jared s’est enfui et s’est créé une vie avec des potes pas toujours très fréquentables ; drogues, squat, vols… Et puis l’accident ! Il a vingt-six ans et il enrage de se retrouver bloqué, dépendant de ce père qu’il déteste. De son côté Jack a fait du chemin, les réunions des Alcooliques Anonymes l’ont aidé à sortir de son drame. Il s’est découvert une passion pour les orchidées qu’il chouchoute dans sa serre. Et bien qu’il soit prêt au pardon, les retrouvailles vont être houleuses.

Quel roman ! Qui nous agrippe et ne veut plus nous lâcher. Même quand la lassitude point, que l’espoir faiblit étouffé par la rage de Jared, un truc nous retient et nous ramène à l’histoire. Jack m’a touchée, Jared et Sarah aussi. Même Patrick, le frère rejeté a trouvé une petite place dans mon cœur. Un roman qui percute et bouleverse, les nombreux dialogues rendent le texte très vivant ; l’impression d’être là, au milieu, bras ballants, à parer les coups, l’envie que tout s’apaise enfin, que Jared aille mieux. Je n’ai pas trouvé de lâche, seulement des personnes blessées, qui essaient mais n’y arrivent pas toujours.

J’aimerais beaucoup qu’un réalisateur talentueux en fasse un excellent film ♥


Le lâche / Jarred McGinnis – Editions Métailié – aout 2022 – 338p

titre original The Coward traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Marc Amfreville

Lola lit La nuit des pères

La Nuit des pères par JosseOù l’on est bercé par la délicatesse de la plume de Gaëlle Josse. Pourtant la narratrice en a connu des peines, Isabelle a grandi au pied des Alpes, dans l’ombre de son père, privée de son attention et de son affection. Puis elle a perdu sa mère et plus récemment son amoureux. Lorsque son frère, resté au pays, l’appelle à l’aide, Isabelle encore pleine de la douleur du décès de Vincent, pensait prendre le train, rester quelques jours avec son frère, dans cette maison qu’elle a fui et qui lui rappelle sa triste enfance, et rentrer chez elle, retourner à son chagrin. Mais son père mourant va enfin lui ouvrir son cœur et raconter à ses enfants son douloureux passé fait des évènements qui l’ont marqué à jamais pendant la guerre d’Algérie.

C’est un livre plein de tendresse, d’une douceur qui cache de la colère, contient du renoncement, de l’acceptation. L’autrice décrit des sentiments puissants, des douleurs profondes avec une grande délicatesse et beaucoup de pudeur. Un roman touchant sur la famille et l’enfance, sur les non-dits qui construisent mal ♥


La nuit des pères / Gaëlle Josse – Editions Noir sur Blanc – août 2022 – 192p

Lola lit Quelque chose à te dire

Quelque chose à te dire par FivesElsa Feuillet, jeune écrivaine voue une admiration toute littéraire à Béatrice Blandy, récemment décédée d’un cancer fulgurant. Très affectée, Elsa glisse quelques mots dans son nouveau roman et le mari de Béatrice Blandy la contacte pour la remercier et lui propose de la rencontrer. Au fil de leurs rencontres, une idylle se noue entre eux et Elsa se retrouve à déambuler, régulièrement, presque nue dans l’appartement de son autrice adorée. Un jour, elle surprend une conversation entre Thomas et l’éditrice de feue son épouse. Cette indiscrétion va la conduire sur un chemin dangereux…

J’ai eu beaucoup de plaisir à lire ce nouveau roman de Carole Five, une autrice dont j’aime beaucoup la sensibilité. Ici, l’histoire commence tranquillement, gentiment, mais les personnages sont bien trop lisses pour être honnêtes et l’histoire bien trop calme. Petit à petit, une tension s’installe, quelque chose va arriver, mais de quel côté ?!

J’ai beaucoup beaucoup aimé la fin qui m’a donné envie de reprendre le roman pour retrouver les détails qui m’avaient échappé ♥


Quelque chose à te dire / Carole Fives – Editions Gallimard – aout 2022 – 176p

Lola lit La petite menteuse

Ce n’est pas bien de mentir ! Voilà une phrase que les parents de Lisa ont bien dû lui dire quand elle était enfant. Pourtant c’est bien ce que l’adolescente a fait en accusant Marco Lange, un plâtrier de 32 ans de l’avoir violée. L’homme condamné à 10 ans de prison a toujours crié son innocence. Il fait donc appel et cinq ans après, on retrouve Lisa, vingt ans, dans le cabinet d’Alice Kéridreux, l’avocate qui reprend l’affaire sur la demande de la jeune fille qui désire être défendue par une femme et lui avoue. Comment l’avocate va-t-elle réussir à convaincre que, malgré l’horreur de ce mensonge, Lisa reste une victime, même si ce n’est pas de cet homme ? Ce mensonge est-il pardonnable au regard de ce que l’adolescente a vécu ? Et quels rôles ont joué tous les acteurs de cette affaire : policiers, parents de la jeune fille, ses professeurs et tous les témoins, qui ont corroboré les déclarations de Lisa à l’époque, sont-ils à mettre en cause ?

Un roman qui se lit d’une traite grâce à la langue mise au service de l’histoire et qui ouvre beaucoup de questions sur la justice face à la parole des enfants. Tout est juste dans ce roman ♥ (et ce n’est pas juste parce que l’autrice est journaliste et chroniqueuse judiciaire au journal Le Monde)


La petite menteuse / Pascale Robert Diard – Editions L’Iconoclaste – août 2022 – 216p

Lola lit Dessous les roses

J’attends toujours les romans d’Olivier Adam, c’est un auteur dont j’aime l’écriture et les histoires. Des histoires ordinaires familiales et familières dans lesquelles chacun de nous peut se reconnaitre.

A la veille de l’enterrement de leur père, Claire l’aînée, Paul et Antoine le petit dernier se retrouvent dans la maison familiale où les attend leur mère pleine de chagrin de la perte de son mari et du bonheur de voir ses enfants enfin réunis. Car la fratrie a éclaté depuis que Paul, cinéaste de renom, a choisi de faire de son enfance le grand sujet de sa filmographie. Et bien qu’il brandisse la fiction pour se disculper, chacun d’eux se reconnait dans ses personnages stéréotypés et cette vérité déformée. Alors les retrouvailles s’annoncent compliquées.

Le roman s’ouvre et se referme sur cet évènement, de la veille au lendemain de l’enterrement. Claire, Paul et Antoine vont régler des comptes, se disputer, crier sans faire trop de bruit par égard pour leur mère, mais ils vont aussi confier leurs difficultés. Ils prennent la parole chacun leur tour et racontent leurs liens avec les deux autres.

Alors le lecteur peut aisément se mettre à la place des uns et des autres, prendre partie, faire preuve d’empathie ou au contraire s’indigner.

Un très bon moment de lecture ♥


Dessous les roses / Olivier Adam – Editions Flammarion – aout 2022 – 256p

Lola lit Cœur du Sahel

Fayde a quinze ans et elle vit avec sa mère, ses petits frères et sa sœur dans un village du Sahel dans la terreur d’une nouvelle attaque de Boko Haram. Les récoltes sont maigres, l’argent manque, les enfants ont faim, Fayde décide de partir en ville comme les autres adolescentes du village. Là, elle sera domestique dans une concession, une sorte de grand terrain sur lequel sont érigées plusieurs maisons reliées entre elles ou pas, qui abrite de grandes familles élargies, plusieurs épouses, tous les enfants, des cousins… Commence alors pour Fayde une vie difficile de travail et d’humiliations. Exploitée, maltraitée, elle essaie de garder la tête haute.

Après Les impatientes que j’avais beaucoup aimé, je retrouve Djaïli Amadou Amal et son combat littéraire pour dénoncer la condition des femmes au Sahel. Un roman bouleversant !


Coeur du Sahel / Djaïli Amadou Amal – Editions Emmanuelle Collas – avril 2022 – 364p

Lola lit Une vie de moche

Une vie de moche par BégaudeauGuylaine se trouve moche. Ou plutôt ce sont les autres qui la trouve laide ! Alors depuis son enfance, elle a traversé plusieurs périodes : se cacher, frôler les murs, ruser, masquer, se maquiller, baisser les bras, en rire, en pleurer, s’afficher avec une bande de déglingués…  Et puis finalement la beauté passe,  tous les visages s’affaissent, les rides strient les fronts, les nez s’épaississent quand les lèvres s’affinent, les cheveux se parsèment et à un certain âge, il ne suffit plus d’être belle. C’est la leçon que va recevoir Guylaine dans notre monde où la beauté a toujours été érigée comme condition au bonheur et à la réussite. Il semblerait que ça change et je me réjouis de voir toutes sortes de visages et de corps envahir les écrans publicitaires mas il reste du chemin.

Une très émouvante BD, le trait est doux et accompagne parfaitement la tristesse du personnage tout au long de  l’histoire.


Une vie de moche / François Bégaudeau (texte) et Cécile Guillard (dessin) – Editions Marabulles – sept 2019 – 208p

Lola lit Eclipses japonaises ♥

Un roman que j’ai dû lire pour le boulot et j’en suis ravie car j’aurais pu ne jamais le rencontrer. C’est une très chouette découverte qui aborde un sujet édifiant mais passionnant : les enlèvements de japonais orchestrés par la Corée du Nord à la fin des années 70. Ces personnes, des hommes et des femmes, de tous âges et de tous milieux, disparues sans laisser aucune trace, appelées kamikakushi  神隠しou caché par les dieux sont le point de départ du roman de Eric Faye. Après une présentation rapide de certains des kidnappés (dont un GI américain posté dans la zone démilitarisée entre les deux Corée), le roman fait un bon dans le temps et nous amène en novembre 1987, alors que le vol commercial 858 de la Korean Air reliant Bagdad à Gimpo en Corée du Sud vient d’exploser en pleine mer. La bombe a été posée en cabine par deux terroristes. La jeune fille est arrêtée lors de l’escale à Abu Dhabi, et bien qu’elle s’exprime dans un japonais parfait, c’est une espionne Nord-Coréenne. L’écrivain remonte alors la piste de certains des kamikakushi. C’est très intéressant et digne d’un film d’espionnage ! Sauf que c’est inspiré de faits réels et que des gens ont vraiment été arrachés à leur vie, à leur famille pour être « implantés » dans un environnement complètement inconnu et si différent du leur. Un excellent roman ! ♥


Eclipses japonaises / Eric Faye – Editions du Seuil – aout 2016 – 240p