Lola lit Cette nuit, je l’ai vue

cettenuitYougoslavie – 2nde guerre mondiale – Cinq voix se succèdent pour tenter de percer le mystère qui entoure Veronicka, jeune femme slovène libre et fantasque. Stevo, un officier de cavalerie serbe ouvre la danse. Il raconte comme ils se sont aimés, les années de bonheur partagées après qu’elle a quitté son mari Leo. Et un jour, lui aussi elle l’a abandonné, et depuis, il l’attend. La deuxième voix est celle de Josipina, la mère de Veronicka, qui regrette d’avoir convaincue sa fille de quitter son amour d’officier et de retrouver sa vie facile et fastueuse auprès de son mari. Puisqu’un soir de janvier 1944, en pleine guerre, Veronicka et Leo ont quitté le manoir avec leurs invités et ne sont jamais rentrés. Puis le docteur allemand Hortz, un de leurs invités réguliers raconte les agréables soirées données au manoir en ces temps sombres, par ce couple si intéressant et si accueillant, dont il n’a plus jamais eu de nouvelles. Mais c’est grâce à Jozi, la domestique et confidente du manoir que nous commençons à entrevoir l’horreur de ce qui c’est passé cette terrible nuit. Et enfin, Ivan, le garçon qui venait donner un coup de main contre un petit salaire ferme le dernier chapitre de cette histoire tragique.

Tout commence comme une romance mais au fil des pages, on sombre dans l’indicible, l’incompréhensible, là où la nature humaine est vraiment dégueulasse. Notre attention est captée, notre intérêt grandit, on se met à chercher, à s’interroger, à vouloir comprendre et finalement la terrible fin nous bouleverse. Un roman saisissant !


Cette nuit , je l’ai vue/ Drago Jancar – Editions Phébus 2014 – To noc sem jo videl – 214P

Laisser un commentaire