Lola lit Billie

billieLorsque Frank la supplie de l’accompagner à une randonnée à dos d’âne dans les Cévennes pour les beaux yeux d’un mec, Billie, 45 ans, sans enfants, célibataire tout juste sortie d’un énième chagrin d’amour, sait bien que ce n’est pas une bonne idée, mais elle ne peut rien refuser à son Franky. Mais après une dispute entre Billie et un des marcheurs et un faux mouvement, les deux amis font une chute dans une crevasse. Franky blessé à la jambe, ne peut se relever et perd connaissance. Lorsque la nuit arrive, Billie, assoiffée, affamée, transie de froid et effrayée que son ami, qui ne lui répond plus, soit dans le coma, repère une petite étoile qui scintille dans la nuit et lui fait une prière pour l’arrivée rapide des secours. Et Billie qui n’a jamais rien dit d’elle, de son enfance, raconte sa rencontre avec Franck qui a changé sa vie. Quelques heures pour se confier comme elle ne l’a jamais fait, pour raconter son enfance, l’abandon de sa mère parce qu’elle était « un bébé déjà trop chiant » lui a dit son père, lui un sale type, remaqué a une alcoolo à qui il a fait une flopée de mômes auxquels il apprend à tirer à bout portant sur des chatons. La vie de gitans dans une caravane, posée sur un terrain vague, la manque d’hygiène, le manque d’avenir, le manque d’amour, mais des taloches et des humiliations à la pelle. Et puis la rencontre avec Franck Muller, fils d’un adepte de la théorie du complot, le bouc émissaire du lycée, à l’occasion d’un spectacle de fin d’année où ils doivent se donner la réplique dans On ne badine pas avec l’amour. Petit à petit, pendant ces vacances de Pâques, chez la grand-mère aimante de Frank, ils vont s’apprivoiser au rythme des répétitions et se comprendre sans se parler . Le spectacle est un succès, mais ils se perdent, se retrouvent, et ne se quittent plus.  Dans son trou, Billie parle, pleure sur son passé et sur l’avenir et s’endort à l’aube. 

A son réveil, Billie va-t-elle abandonner ? Ou bien se battre comme elle l’a appris au côté de Frank ? Bon je vous ajoute un peu de suspens mais n’allez pas croire que vous allez lire un bon thriller ?D’ailleurs n’allez pas croire que vous allez lire un bon livre non plus. Pour moi, ce roman est plus que moyen, heureusement qu’il n’a que peu de pages. Dans une langue plutôt grossière, Billie nous raconte sa vie de pauvre fille et celle de son souffre douleur de pote avec leur gros lot de misère,de malheur, de situations glauques, ça manque d’émotions, de vécu. Et hop soudain grâce à un petit héritage de 11000 euros, et en quelques pages, les voilà à Paris changés en bobos, lui designer de bijoux, elle designer fleuriste, les cheveux multicolores et affublée d’un chien à la fourrure coordonnée ?

Billie, j’ai décidé de le lire pour me reposer de mes dernières lectures éprouvantes, j’y suis allée les yeux fermés. De Gavalda j’ai lu Ensemble c’est tout, Je l’aimais, L’échappée belle, de jolies histoires servies par de belles personnes bourrées de bons sentiments, des lectures plutôt agréables. Je ne comprends pas toujours les virages que prennent certains auteurs. Le plus déroutant pour moi c’est que l’auteur a dit dans un entretien sur France Inter à la sortie du livre « Billie est la plus jolie chose qui me soit arrivée depuis que j’écris«  (à écouter ici)


Billie / Anna Gavalda – Editions Le Dilettante 2013 – 224p

2 comments

  1. Edyta says:

    J’ai lu il y a des années « Ensemble c’est tout » que j’ai aimé. Puis, je suis tombée sur « La consolante » que je n’ai même pas terminé, tellement j’ai été déçue. Depuis, cette auteure ne me tente pas du tout

    • Lola says:

      La Consolante ! J’avais oublié que j’ai essayé moi aussi, deux ou trois fois mais j’ai abandonné très vite, impossible à lire…

Répondre à Edyta Annuler la réponse