Lola lit Tout ce qu’on ne s’est jamais dit

Lydia, la fille chérie de Marilyn et de James a disparu. Sa mère est persuadée qu’elle a été enlevée par un fou dangereux même après que le corps de l’adolescente est retrouvé au fond du lac et que la police conclut à un suicide. Mais qu’est-ce qui a pu conduire la si parfaite Lydia au suicide ? L’histoire se dénoue au fil des analepses, les membres de la famille Lee cachent bien des secrets et des souffrances. Tous les personnages, Marilyn, James, Nath le fils aîné, Hannah, la petite dernière et même Jack, le jeune voisin avec qui Lydia a passé l’été en cachette, ont joué un rôle dans sa tragique disparition. Les souvenirs remontent en cascade, conduisant chacun sur le chemin douloureux de l’introspection.

Un premier roman percutant, et même assez effrayant, qui décrit parfaitement bien comment l’amour des parents, les plus aimants, les mieux intentionnés soient-ils, peut détruire leurs enfants. On a toujours tendance à penser que c’est le manque d’amour qui abîme, mais pas seulement, comme le prouve le livre de Celeste NG. L’amour ne suffit malheureusement pas toujours. A lire, forcément !


Tout ce qu’on ne s’est jamais dit / Celeste NG – Editions Sonatine mars 2016 – 320p

traduit de l’anglais (usa) par Fabrice Pointeau – titre original : Every thing I never told you

Laisser un commentaire