Lola regarde 12 jours

On peut être hospitalisé en psychiatrie, sans consentement, par un tiers ; c’est l’hospitalisation sous contraintes. Avant, seul un psychiatre pouvait décider de l’hospitalisation sur la demande du tiers, mais depuis 2013, le dossier du patient doit passer devant le juge des libertés et de la détention, qui vérifie que la procédure ne présente pas d’anomalies, donne la parole au patient et décide, après avoir pris connaissance des avis médicaux, de la poursuite de l’hospitalisation. Cette audience, en présence du juge et du patient accompagné d’un avocat, doit impérativement avoir lieu avant le 12ième jour d’hospitalisation.

Raymond Depardon filme 10 audiences. 10 personnes. 10 histoires. 10 décisions. Entre chacun de ses entretiens, une succession de plans interminables sur des couloirs vides et silencieux, une route, un passage piéton dans la brume… super stressant. Mais on comprend que le réalisateur a une passion pour la photo. D’ailleurs, il a été photographe avant d’être cinéaste.

J’ai été troublée de croiser ces regards ; ceux des patients, fixes, noirs, vides, inquiétants, ceux des juges à l’opposé, francs, droits, vifs parfois déconcertés ou amusés. Un documentaire nécessaire pour comprendre ce qui se cache derrière les portes fermées à clefs, les barrières des HP, pour approcher la maladie mentale, surprenante, impressionnante, incompréhensible.


Un film de Raymond Depardon – Produit par Claudine Nougaret – Sorti en 2017

Laisser un commentaire