Yaki lit QI

QI par DalcherDans une société proche de notre société actuelle, tout le monde est affecté d’un quotient Q, un chiffre qui prend en compte différents facteurs, en particulier l’intelligence et le fameux QI. La valeur de chacun est donc chiffrée. A l’école, les élèves passent des tests réguliers pour s’assurer que leur Q est conforme. Ceux dont la valeur est trop faible sont envoyés dans des écoles « jaunes », loin de leur famille. L’objectif, réduire les coûts d’une éducation devenue trop chère avec l’augmentation de la population. Mais pas seulement…

Elena est plutôt favorable à ce système, en tous cas elle ne s’en offusque pas vraiment. Elle est mariée à Malcolm, homme politique à l’origine de la mise en place du système de classement des écoles, qui ne jure que par la perfection. Sa fille aînée est brillante et réussit haut la main tous ses tests. Tout va pour le mieux, ou presque, jusqu’à ce que sa plus jeune fille rate son examen. Elena est alors prête à tout pour sortir son enfant de l’institution où elle est envoyée et dénoncer le système, quitte à perdre tout ce qu’elle a.

C’est un roman coup de poing qui fait froid dans le dos. La société inventée par l’auteur est extrêmement angoissante. En effet, l’auteur pointe du doigt les risques de la manipulation et de la désinformation. Elle dénonce les abus de pouvoir de ceux qui se croient plus puissants et plus intelligents que les autres. De quel droit peut-on catégoriser les êtres humains, de quel droit peut-on les mettre dans les cases ? De vraies questions qui font écho à certaines dérives passées.

C’est un roman percutant et bien construit avec une montée du suspens réussie. Le roman est écrit à la première personne, ce qui permet de s’imprégner encore mieux de l’atmosphère et de partager les sentiments et l’évolution d’Elena.

Un roman qui ne laisse pas indifférent !

#grandprixdeslecteurspocket


QI / Christina Dalcher – Editions Pocket – oct 2022 – 416p

Traduction Michael Belano

Laisser un commentaire