Lola lit Né d’aucune femme ♥♥♥

Un coup de coeur ♥ Dans la lignée des romans de Anna Hope Le chagrin des vivants et La salle de bal qui m’ont marquée. Né d’aucune femme est l’histoire déchirante de Rose, à la campagne à une époque où les pères vendent leur fille aînée pour nourrir le reste de la fratrie. Celui de Rose ne se pardonnera jamais son geste et essaiera très vite de la racheter au maître de la forge. Mais le maître et sa vieille mère ont d’autres projets pour la toute jeune fille de 14 ans et sont prêts à toutes les cruautés pour y parvenir. La pauvrette survit grâce à Edmond le gardien et la magnifique jument Artémis qui lui permettent de s’échapper, en rêve, de sa triste condition. Une triste vie de misère ! dont le secret repose dans les pages de son journal, que Rose, amoureuse des mots a écrit depuis sa cellule alors qu’elle a tout perdu. Gabriel, le curé de la paroisse, les reçoit et nous les livre avec émotion.

Un roman bouleversant, poignant, palpitant ! On frémit pour Rose, on espère, on se prend à prier… Magnifique ! ♥♥♥

L’écriture est belle, les phrases longues et les mots choisis. L’atmosphère est cinématographique, chaque endroit – la forêt, le château, les écuries, l’asile – sont décrits avec soin, les personnages sont admirablement brossés. Magnifique, je vous dis !  


Né d’aucune femme/Franck Bouysse – Editions La Manufacture de Livres – 10/01/2019 – 336p

 

Laisser un commentaire